Qualifications et compétences : les 7 définitions essentielles

D’une entreprise à l’autre, et quelquefois au sein de la même entreprise, on constate que les définitions des postes et des compétences restent floues. Plus grave quelquefois, les managers emploient le même vocable avec des significations différentes.

Dans un souci de clarification, nous nous sommes efforcés ci-après de recenser les définitions les plus couramment utilisées et de noter la variété des acceptions lorsque les vocables restaient imprécis

Le poste : L’essence de l’organisation pyramidale

Un poste est un ensemble de tâches prédéfinies assignées à un ou plusieurs salariés au sein d’une organisation. Il constitue une partie élémentaire de la structure pyramidale de l’entreprise.

Toutefois, dans la pratique, la notion de poste peut être ambiguë. En effet, elle peut faire référence à la fonction occupée (par exemple, directeur général), aux activités réalisées (par exemple, chargé d’affaires), voire au métier lui-même (par exemple, commercial achat). Une clarification des responsabilités liées à chaque poste est donc essentielle pour une organisation bien structurée.

La fonction : Le rôle professionnel dans l’entreprise

La fonction est définie comme l’exercice d’un métier spécifique au sein d’une entreprise donnée. Elle englobe un ensemble de missions et de tâches liées à des domaines d’expertise spécifiques.

D’un point de vue organisationnel, la fonction regroupe souvent des missions de même nature pour faciliter la gestion des compétences. Ainsi, la définition précise des fonctions au sein d’une entreprise permet d’établir une vision claire des rôles et des responsabilités de chacun.

Les activités : Objectifs et polyvalence

Les activités sont les objectifs à atteindre par les employés. Elles nécessitent souvent une capacité d’auto-organisation et de polyvalence. En mettant en œuvre le concept d’organisation qualifiante, les entreprises encouragent leurs collaborateurs à développer un éventail de compétences adaptées aux différentes tâches qu’ils auront à accomplir. Les activités sont donc étroitement liées aux compétences nécessaires pour les mener à bien.

Les compétences utilisées : Savoirs essentiels en action

Les compétences utilisées correspondent aux savoirs essentiels mis en pratique au sein de l’entreprise. Elles englobent quatre aspects fondamentaux : les savoirs, les savoir-faire, les savoir-être et la capacité d’évoluer. Ces compétences jouent un rôle crucial dans la performance globale de l’entreprise et permettent aux employés de s’acquitter efficacement de leurs responsabilités.

bis. Le métier : Un ensemble cohérent de compétences

Le métier est un ensemble cohérent de compétences qui inclut les savoirs, les savoir-faire, les savoir-être et la capacité d’évolution. En d’autres termes, il représente un domaine d’expertise spécifique dans lequel un individu peut exceller. La définition claire des métiers au sein d’une entreprise favorise une meilleure adéquation entre les collaborateurs et les postes disponibles.

Les compétences validées : Reconnaissance et évaluation

Les compétences validées sont celles qui ont été reconnues et sanctionnées par l’entreprise. Elles font l’objet d’un processus de validation, qui peut inclure des déclarations des employés, des observations des comportements au travail, voire des enquêtes avec une évaluation à 360 degrés. Cette reconnaissance officielle permet de valoriser les compétences des employés et de renforcer leur motivation.

Les compétences personnelles : Entre aspirations et réalités

Les compétences personnelles représentent l’ensemble des aptitudes détenues par un individu, qu’elles soient effectivement mises en œuvre au sein de l’entreprise ou non. L’écart éventuel entre les compétences personnelles et les compétences utilisées peut révéler des lacunes dans le management des ressources humaines. Il est essentiel pour les entreprises d’identifier ces écarts et de mettre en place des plans de développement professionnel pour leurs collaborateurs.

Le potentiel : Des compétences projetées dans l’avenir

Le potentiel correspond aux compétences projetées dans le futur d’un individu. Cependant, il est important de noter qu’il s’agit d’un pronostic entaché d’aléas. Le potentiel se réfère aux compétences que les employés pourraient développer à l’avenir en suivant des formations ou en acquérant de nouvelles expériences. Les entreprises qui reconnaissent le potentiel de leurs collaborateurs et qui investissent dans leur développement auront un avantage concurrentiel sur le long terme.

Conclusion : qualifications et compétences

En conclusion, définir clairement les qualifications et compétences au sein d’une entreprise est primordial pour assurer une organisation efficace et des employés épanouis. En établissant des descriptions précises des postes, des fonctions et des compétences utilisées, les entreprises peuvent faciliter la gestion des ressources humaines, améliorer la motivation des employés et optimiser leur performance globale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *